Tout sur... le haricot vert

Saisons, Histoire, composition, bienfaits, recettes... Les conseils pour le choisir, le cuisiner et le conserver

 




- Camerounaise
- Africaine
- Européenne
- Asiatique

 L'intérêt nutritionnel et diététique

Léger en calories

Grâce à son apport énergétique modéré, le haricot vert frais permet une bonne diversification des menus... sans aucun risque pour la ligne : une portion de 200 g de haricots verts (portion déjà généreuse et capable de bien satisfaire l’appétit) n’apporte que 60 kcalories, soit moins de 3 % du total énergétique quotidien.

Un apport vitaminique particulièrement intéressant

Un plat de haricots verts frais fournit des quantités appréciables de vitamines. Ainsi, une portion de 200 g permet de couvrir 20 % du besoin quotidien de provitamine A (antioxydante, et reconnue efficace dans la prévention de certains cancers), 25 % du besoin en vitamine C(vitamine du tonus, qui potentialise l’action de la provitamine A), 27 % du besoin en acide folique (particulièrement utile pour les sujets en croissance et les femmes enceintes), et 5 à 10 % du besoin en vitamines B1, B2, B3 et B6 et (vitamines qu’il est parfois difficile de trouver en quantités suffisantes dans l’alimentation). Pour préserver au mieux ces vitamines, ainsi d’ailleurs que les minéraux, il est conseillé de ne cuire les haricots verts que le temps strictement nécessaire, et de préférence à la vapeur ou dans très peu d’eau.

Un légume apprécié et bien toléré

Les haricots verts sont appréciés par la majorité des convives... y compris par ceux qui n’aiment guère les autres légumes frais ! Ils permettent d’introduire facilement de la variété dans les menus, car les variétés commercialisées en «frais» sont bien diversifiées : haricots verts filets (à déguster encore légèrement «croquants»), haricots «mange-tout» tendres et bien moelleux, haricots «beurre» presque fondants... Il en existe pour toutes les préférences, durant toute la saison.

Leur tolérance est généralement très bonne, et il s’agit d’un légume frais que l’on peut servir à pratiquement tous les convives. Pour les plus jeunes, ou les plus délicats, on choisit les haricots filets «extra-fins», dont les gousses très jeunes sont moins chargées en fibres (leurs grains très peu développés n’apportent pas de lignine). Les gros haricots mange-tout sont par contre à éviter pour les personnes ayant les intestins sensibles.

 

Source Aprifel


 

Copyright 2010 © PROLEG S.A
Home| Mentions Légales | Nous écrire |